Un investissement de 100 millions d'euros — Peugeot Algérie

Xavier Trudeau
Novembre 12, 2017

Cette session du Comefa se tiendra sous la co-présidence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, et le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avec la participation du ministre de l'Industrie et des mines, Youcef Yousfi, et du ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire. "L'objectif est d'avoir un site totalement opérationnel en 2019", a déclaré Jean-Christophe Quemard, directeur de la région Moyen-Orient et Afrique de PSA. "Nous allons commencer avec une capacité de 25.000 véhicules pour atteindre 75.000 unités dans quelques années. Le taux d'intégration sera de 42% après cinq ans", explique TSA citant sa source. Le site devrait permettre "dans un premier temps" la création de 1 000 emplois directs et de nombreux emplois indirects en Algérie.

Le constructeur automobile français Peugeot signera dimanche un accord avec des entreprises algériennes pour l'installation en Algérie d'une usine de montage de véhicules de la marque au lion, a rapporté samedi la presse locale.

Il s'agit d'un investissement de l'ordre de 100 millions d'euros, avance le même responsable, précisant que le capital de la société est réparti selon la règle 51/49%, et ce, à hauteur de 20% pour l'entreprise nationale de production de machines-outils Algérie-PMO Constantine, de 15,5%pour le groupe privé Condor et de 15,5% pour un opérateur pharmaceutique algérien (Palpa Pro), pour la partie algérienne; et de 49% pour PSA pour la partie française.

Le projet porte sur la réalisation d'une usine d'assemblage de véhicules près d'Oran avec un investissement de 120 millions d'euros à terme. Une déclaration conjointe des deux ministères mentionne que " des accords en matière de coopération industrielle et de promotion des exportations seront signés à cette occasion", sans autre précision.

De taille modeste à l'échelle de l'automobile, cette usine n'en constitue pas moins un dispositif important pour le Groupe PSA, alors que la zone Afrique-Moyen-Orient constitue l'un des principaux leviers de croissance de son plan stratégique " Push to Pass", annoncé en avril 2016.

Dans le domaine agricole, il est prévu, selon la même source, la signature d'un accord pour la création d'un consortium chargé de l'exportation et de la commercialisation des produits agricoles algériens (légumes et fruits) vers l'Union européenne.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL