Une ministre britannique sur la sellette pour des rencontres secrètes avec Israël

Claudine Rigal
Novembre 8, 2017

" Le Premier ministre Theresa May a rencontré la secrétaire d'Etat Priti Patel ce matin pour lui rappeler ses obligations en vertu du code ministériel " a indiqué un porte-parole du gouvernement britannique.

Lors de ses vacances en Israël en août, Priti Patel a rencontré une série de responsables israéliens, dont le Premier ministre Benyamin Nétanyahou et des représentants d'ONG et d'entreprises.

Un autre poids lourd de l'exécutif, le chef de la diplomatie Boris Johnson, habitué des gaffes, s'est lui aussi fait remarquer cette semaine pour avoir tenu des propos jugés préjudiciables à une Irano-Britannique emprisonnée en Iran, qu'il a dû corriger mardi.

Selon Downing Street, Mme Patel a dit à Mme May avoir évoqué la possibilité de financer l'assistance humanitaire apportée par l'armée israélienne à des blessés syriens dans le Golan, dont Londres ne reconnaît pas l'occupation partielle par Israël. Elle avait été simplement réprimandée par la cheffe du gouvernement. Selon le quotidien The Sun, la ministre aurait également omis de signaler des rencontres avec le directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères, Yuval Rotem, à New York et avec le ministre israélien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, à Londres. Le départ de cette fervente partisane du Brexit fragilise nu peu plus une équipe gouvernementale déjà divisée sur la question, à l'heure où elle est engagée dans des négociations cruciales avec Bruxelles sur la sortie de l'Union européenne.

Lundi, Priti Patel a présenté ses excuses. Aucun représentant du gouvernement britannique n'était présent lors de ces discussions et ces entrevues ont été organisées d'une manière qui n'est pas conforme aux procédures habituelles, précise le journal. Mais les médias ont fait état de deux rencontres supplémentaires, au Royaume-uni et aux États-unis.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL