Vapoter du cannabis serait- il légal — France

Evrard Martin
Novembre 30, 2017

Cette molécule contenue dans cette drogue séduit de plus en plus les Français.

À l'heure où la lutte contre le tabac bat son plein, avec la volonté d'hausser le prix du paquet de cigarettes à 10 euros d'ici 2020, le Ministère de la Santé doit maintenant se concentrer sur le contrôle du joint électronique.

En France, la détention, la fabrication, le transport de cannabis et de ses dérivés (dont le CBD) ne sont pas autorisés mais la commercialisation de variétés de cannabis dépourvues de propriétés stupéfiantes, comme le CBD, peut l'être.

Selon le ministère, les effets du CBD "sont encore mal connus, bien qu'on lui prête des effets sédatifs".

Ces cigarettes électroniques au dérivé du cannabis CBD rentrent dans le cadre d'une dérogation de la législation alors que l'agence du médicament préconisait clairement l'interdiction du produit. "Pour le commun des mortels, le joint, c'est le cannabis qui contient ces principes actifs, psychoactifs, les THC, ce qui fait "planer" et modifie la pensée ou encore le goût".

Contrairement au THC, le CBD ne provoque pas d'effets de "défonce " propre au joint d'herbe.

Le ministère ne laissera pas pour autant les professionnels vendre leurs produits en toute liberté. Les fabricants et vendeurs ne doivent par ailleurs pas présenter le cannabis sous "un jour favorable".

La France est l'un des pays européens les plus accros au cannabis - avec près de 1,4 million de fumeurs réguliers et 5 millions de Français qui ont reconnu en avoir consommé au moins une fois en 2016.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL