Airbus : le numéro deux Fabrice Brégier remplacé par le patron des hélicoptères

Xavier Trudeau
Décembre 18, 2017

Selon nos informations, le dernier conseil d'administration de 2017 doit entériner, ce jeudi, la non-reconduction de Tom Enders à la tête du groupe, à l'issue de son mandat, qui échoit en mai 2019.

Il connaît mieux les rotors que les réacteurs, mais son arrivée à la présidence de l'aviation commerciale d'Airbus semble être une suite logique dans son parcours sans fautes. Sa mission d'ici là sera de nettoyer les écuries d'Augias et de remettre à son successeur un groupe en conformité avec l'éthique et ayant retrouvé sa pugnacité, notamment face à son éternel rival Boeing. "Après 25 ans au sein de l'entreprise, dont cinq comme CEO de MBDA, quatre comme CEO d'Eurocopter et onze en tant que COO, CEO ou président d'Airbus Commercial Aircraft, le temps est venu pour moi de saisir de nouvelles opportunités", a expliqué Fabrice Brégier, cité dans le communiqué. En Autriche, Tom Enders figure parmi les personnes visées par l'enquête, mais de l'aveu du parquet général de Munich, la justice allemande dispose "de peu de preuves de corruption".

Ces différentes annonces rebattent les cartes quant à la succession de Tom Enders à la tête du groupe.

A 56 ans, Fabrice Brégier dirige le pôle d'avions commerciaux d'Airbus depuis plus de dix ans, au cours desquels il a stabilisé les problèmes industriels du deuxième avionneur mondial et a supervisé plusieurs lancements de modèles.

"Jusqu'à mon départ l'année prochaine, je m'emploierai à respecter les engagements d'Airbus vis-à-vis des toutes ses parties prenantes et à assurer une transition harmonieuse avec mon successeur", a-t-il assuré. Pour affronter les turbulences en vue dans les mois à venir, Guillaume Faury, le patron d'Airbus Helicopter, remplace Fabrice Brégier. " Je comprends la décision de Fabrice et, franchement, je n'aurais pas agi différemment ", commente Tom Enders dans le même communiqué. "À la direction de nos activités hélicoptère, il a démontré qu'il possédait une vaste expérience des affaires et de l'industrie ainsi qu'un état d'esprit tourné vers l'international, et il a clairement mis l'accent sur la création de valeur", a déclaré Tom Enders. Le nom de son remplaçant sera décidé dans les prochaines semaines, a indiqué Airbus.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL