Après la polémique, YouTube annonce le recrutement de modérateurs supplémentaires

Alain Brian
Décembre 5, 2017

"En 2018, nous souhaitons aller plus loin et faire monter à 10.000 le nombre de personnes chargées chez Google de lutter contre les contenus susceptibles de violer nos politiques", indique Susan Wojcicki, dans un billet publié sur le blog de l'entreprise.

La semaine dernière, YouTube avait supprimé plusieurs centaines de comptes et plus de 150 000 vidéos qui posaient problème, à la suite d'un article du quotidien britannique The Times. Aujourd'hui, Susan Wojcicki, la patronne de YouTube, a pris la parole.

Si le palier des 10 000 modérateurs est symbolique, il reste difficile d'évaluer l'effort réel de YouTube en la matière puisque la plateforme ne communique pas sur ses effectifs actuels. Elle permet aux modérateurs humains de supprimer cinq fois plus de vidéos qu'auparavant. Surtout, presque 70 % des contenus violents extrémistes seraient retirés dans les 8 heures suivant leur téléchargement et presque la moitié dans les 2 heures. En formant ces algorithmes à faire de même pour d'autres types de vidéos, telles que les mises en ligne douteuses qui ciblent les enfants, la plateforme sera capable de les supprimer beaucoup plus rapidement qu'elle ne le peut actuellement.

En plus d'obtenir l'aide de 10 000 employés de Google, YouTube prévoit également de définir des critères de consultation plus stricts pour décider quels chaînes sont éligibles à la publicité.

Enfin, YouTube promet d'être beaucoup plus transparent.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL