Brexit. May en route pour Bruxelles pour rencontrer Juncker

Claudine Rigal
Décembre 8, 2017

Afin de débloquer la situation, la Première ministre britannique Theresa May avait accepté lundi le principe d'une convergence réglementaire entre le nord et le sud de l'île d'Irlande, afin d'éviter la réinstallation d'une frontière entre les deux. C'est ce qu'a annoncé, ce vendredi, Downing Street, laissant augurer d'un accord proche.

"Nous sommes toujours en discussion avec Londres (.) Pas de fumée blanche jusqu'à présent", a affirmé Margaritis Schinas, porte-parole de la Commission lors du point presse quotidien.

"Nous sommes prêts à recevoir la Première ministre May à tout moment quand ils (les Britanniques) seront prêts", a-t-il ajouté.

Bruxelles et Londres s'efforcent de conclure d'ici la fin de la semaine un accord sur les principales modalités du divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne afin de passer à une deuxième phase de négociations consacrée à leurs futures relations, notamment commerciales.

Cette question est l'une des trois priorités de cette première phase des négociations du Brexit, avec le règlement financier de la séparation et les droits des citoyens expatriés.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL