COTE D'IVOIRE : Le gouvernement fixe la limite d'âge des véhicules d'occasion importés

Claudine Rigal
Décembre 7, 2017

Dans un décret pris ce 6 décembre, le gouvernement ivoirien a fixé, à compter de la date de mise en circulation d'un véhicule de transport, une durée d'exploitation de 7 ans pour les taxis, 10 ans pour les minicars de 09 à 34 places, 15 ans pour les cars de plus de 34 places, 10 ans pour les camionnettes de moins de 5 tonnes, 20 ans pour les camions de 05 à 10 tonnes et 20 ans pour les camions de plus de 10 tonnes. Pour expliquer ces mesures, le ministre des Transports, Amadou Koné, était face à la presse ce même jour en fin d'après midi. Pour cela, il sera procédé à l'assainissement du cadre des transports.

- dix (10) ans pour les camions de plus de 10 tonnes. En Côte d'ivoire, selon le Ministre des transports, les véhicules sont vieillissants. Pour ce qui concerne l'âge d'importation des véhicules d'occasion, l'on retient qu'il est désormais fixé à 5 ans l'âge d'importation des véhicules de type Tourisme (communément appelés Personnels) et ceux destinés à usage de transport en commun de type taxi. A ce sujet, une disposition a été prise pour accorder un délai d'exploitation de 10 ans avant l'application du décret. Pour les véhicules déjà en circulation sur le territoire, le conseil a donné une période d'exploitation de 10 ans tout type de véhicule confondu. Cependant, durant cette période transitoire, certains véhicules seront retirés de la circulation, en fonction des tranches d'âges fixée par un arrêté interministériel à venir.

Toutes ces dispositions visent à assainir le secteur des transports et partant, réduire les accidents de la circulation et la pollution.

"Nous prions l'ensemble des automobilistes à se conformer aux nouvelles règles établies en matière de controle technique automobile car, nous allons être plus regardant, en collaboration avec le ministère de l'intérieur, sur l'état des véhicules qui vont circuler dans le pays" a exhorté le ministre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL