Dix suspects arrêtés dans l'enquête sur le meurtre d'une journaliste — Malte

Claudine Rigal
Décembre 6, 2017

La police maltaise a arrêté lundi huit suspects dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de la blogueuse Daphne Caruana Galizia, a annoncé le Premier ministre Joseph Muscat.

Sa mort avait choqué l'Europe.

Un peu plus tard dans la matinée, M. Muscat a ajouté sur Twitter que deux autres personnes avaient été arrêtées et que des perquisitions étaient en cours. La police maltaise dispose de 48 heures pour décider de déférer, ou non, les suspects à la justice et, à partir de là, on en saura probablement davantage.

Parmi les personnes arrêtées se trouvent des individus connus de la police et les enquêteurs maltais ont bénéficié de l'aide de la police fédérale américaine, le FBI, de la police européenne Europol et de la police finlandaise. "Je voudrais insister sur l'engagement de l'Etat et sur mon engagement personnel à faire en sorte que les éventuels commanditaires et les auteurs de ce crime soient jugés", a-t-il dit.

Tous les suspects sont Maltais et la plupart d'eux ont un casier judiciaire, a souligné le Premier ministre sans donner plus de détails.

Daphne Caruana Galizia, 53 ans, tenait un blog très populaire dans lequel elle dénonçait la corruption et s'en prenait régulièrement au chef du gouvernement.

Souvent qualifiée de "Wikileaks à elle toute seule", Daphne Caruana Galizia avait révélé certains des pans les plus sombres de la politique maltaise.

Après sa mort, ses fils ont réclamé la démission de Joseph Muscat, l'accusant de s'être entouré d'escrocs et d'avoir créé une culture d'impunité ayant transformé Malte en "île mafia".

Le mari de la journaliste tuée, Peter Caruana Galizia, était assis dans le tribunal lorsque les trois hommes y ont été présentés, et les a regardés intensément.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL