François Ruffin en maillot de foot dans l'hémicycle

Claudine Rigal
Décembre 7, 2017

Le député "insoumis" François Ruffin a été sanctionné jeudi par le président de l'Assemblée, François de Rugy (La République en marche), pour avoir revêtu un maillot sportif dans l'hémicycle dans le but de soutenir une proposition d'aide au sport amateur. Cette sanction, "un rappel à l'ordre avec inscription au procès-verbal" que le député pourra contester devant le bureau de l'Assemblée, lui vaudra d'être privé, pendant un mois, de 1.378 euros, soit le quart de l'indemnité parlementaire. Invité à prendre la parole à la tribune pour défendre la proposition de loi UDI-Agir de taxer les gros transferts pour financer le sport amateur, l'élu de la Somme a enlevé son pull pour dévoiler un maillot de football, tout vert, aux couleurs de l'Olympique Eaucourt, club de la commune d'Eaucourt-sur-Somme. Hugues Renson, Vice-Président LREM de la chambre a tenu à rappeler à François Ruffin que même si "les règles régissant la tenue des députés en séance" ont été récemment assouplies, "le respect dû aux débats implique une tenue correcte et respectueuse".

S'il n'a pas eu son mot à dire sur la prise de position de François Ruffin par ailleurs auteur d'un clin d'oeil à Johnny Hallyday en évoquant "l'envie d'avoir envie", le président de séance a fait une remarque sur la tenue de l'orateur.

L'Insoumis François Ruffin n'est pas un adepte du costume-cravate. "Vos extravagances vestimentaires ne rendent pas hommage au travail que nous devons mener dans cet hémicycle ", a-t-il lancé, avant de suspendre la séance pour la pause déjeuner. "Non pas par excès de tradition, mais pourquoi ne pas venir en short la prochaine fois!" Peu après, le chef de file des députés LR Christian Jacob a fait savoir qu'il souhaitait aussi "qu'on revienne à des tenues dignes, décentes", reprochant aux Insoumis d'être "incapables de se distinguer par leurs idées ".

Le groupe La France insoumise (LFI) est coutumier de ce genre d'incident.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL