Greffe de l'utérus : une première naissance aux Etats-Unis

Evrard Martin
Décembre 4, 2017

Pour la première fois aux Etats-Unis, une femme greffée d'un utérus a donné naissance à un bébé, ont annoncé vendredi des responsables d'un hôpital de Dallas, au Texas. La première naissance consécutive à une transplantation utérine a eu lieu en septembre 2014, en Suède.

Cette prouesse américaine est suffisamment exceptionnelle pour avoir suscité l'émotion de l'équipe médicale. Les chirurgiens auraient pleuré après l'arrivée de l'enfant, selon le Dr. Liza Johannesson, transplantologue qui est intervenue dans la greffe et qui faisait partie de l'équipe ayant pratiquée la première greffe en Suède. On sait cependant que c'est une infirmière de 36 ans, mère de deux enfants, qui a fait don de son utérus à la maman. Le bébé est en bonne santé, a ajouté un porte-parole du centre hospitalier universitaire de Baylor, sans préciser la date de la naissance, ni le sexe ou le poids du nouveau-né. Une conférence de presse était prévue ce lundi à l'hôpital de Baylor pour donner plus d'informations. Maintenant nous mettons l'utérus d'une femme dans le ventre d'une autre et nous obtenons un bébé.

Il s'agit de la première naissance issue d'une greffe d'utérus aux États-Unis.

Un programme de transplantation. Sur les huit, trois ne se sont pas avérées concluantes, mais une a permis à une autre femme de tomber enceinte, détaille le magazine. Ce succès couronnait dix ans de recherches de l'équipe suédoise, marquant un tournant dans la lutte contre l'infertilité féminine. Cette dernière a bénéficié d'une greffe d'utérus l'an dernier.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL