La Russie suspendue au verdict du CIO

Solenn Plantier
Décembre 5, 2017

La commission exécutive du Comité international olympique (CIO) annonce sa décision sur la participation de la Russie aux Jeux olympiques d'hiver 2018 de Pyeongchang.

Le CIO a donc rejeté l'exclusion pure et simple de la Russie, qui a déjà perdu 11 de ses 33 médailles olympiques récoltées à Sotchi, en 2014, dans la foulée du scandale de dopage organisé qui touche le pays. Plus de 1000 sportifs russes auraient ainsi été impliqués dans des manipulations visant à contourner les règles antidopage.

La deuxième: autoriser les sportifs russes dits "propres" à participer sous drapeau neutre, ce que Moscou ne souhaitait pas.

À ce jour, 25 sportifs russes ont été disqualifiés de ces JO de Sotchi, parmi lesquels le double médaillé d'or en bobsleigh (à 2 et à 4) Aleksandr Zubkov ou le fondeur Alexander Legkov, champion olympique du 50 km, l'épreuve reine du ski de fond.

Deux options s'offrent de fait au CIO: soit tous les athlètes russes ne sont pas autorisés à participer aux épreuves olympiques en Corée du Sud, soit les athlètes dit "propres" pourront concourir sous drapeau neutre, comme cela avait été le cas lors des épreuves d'athlétisme lors des Jeux de Rio. "Plus de 7'000 contrôles antidopage concernant plus de 4'000 athlètes ont été effectués". Pour la première fois durant des JO, les contrôles antidopage à Pyeongchang seront confiés à une autorité indépen-dante (Independent Testing Authority/ITA), qui sera basée à Lausanne.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL