L'AFD et le gouvernement gabonais paraphent un appui budgétaire de 225 millions d'euros pour la période 2017

Xavier Trudeau
Décembre 2, 2017

LE Gabon et l'Agence française de développement (AFD) ont signé hier, à Libreville, une convention d'un prêt de soutien budgétaire d'un montant de 225 millions d'euros (147 milliards 375 millions).

Selon un communiqué du ministère de l'Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement durable, en 2018, une partie du financement pourra être ciblée sur un programme d'assistance technique à la mise en place de ces réformes.

La première tranche sera décaissée avant la fin de l'année 2017. Chaque tranche fera l'objet d'un accord préalable d'octroi de crédit spécifique.

L'AFD précise cependant que les deux derniers décaissements n'interviendront que sur la base des conclusions d'une mission du ministère français de l'économie. Les missions porteront une attention particulière au suivi de l'apurement des arriérés de l'Etat et à la mise en place des réformes des finances publiques. Dernier acte en date, la signature ce 1 décembre d'une convention de financement entre le ministre gabonais de l'Economie Régis Immongault et la directrice régionale de l'AFD pour le Gabon et Sao Tomé Laeticia Dufay en présence de Dominique Renaux, l'ambassadeur de France au Gabon.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL