L'autopsie révèle des traces de drogue et d'alcool — Chester Bennington

Pierre Vaugeois
Décembre 7, 2017

Plusieurs mois après le suicide de Chester Bennington, des éléments du dossier de l'autopsie réalisée peu après le drame ont été dévoilés.

Seules des traces d'alcool ont été retrouvées dans son organisme. Sur les lieux, les autorités ont retrouvé deux bières et une bouteille de médicaments prescrits, du Zolpidem, sur sa commode.

La disparition du chanteur du groupe Linkin Park au cœur du mois de juillet a plongé les fans dans la stupeur et la tristesse, tout autant que le monde du spectacle qui lui avait largement rendu hommage. L'épouse de l'artiste, Talinda Bennington, avait expliqué aux policiers que ces trouvailles étaient la conséquence de crises d'angoisse régulières.

Le tout permet de comprendre que Chester Bennington cachait son niveau de consommation à certains de ses proches. En 2006, il avait quitté la maison avec une arme alors qu'il avait beaucoup bu. Sa femme était parvenue à le raisonner. Elle affirme aussi que le chanteur suivait un traitement pour tenter de combattre ses démons.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL