Le gouvernement étend le rappel et retrait de produits infantiles Lactalis — Salmonelle

Evrard Martin
Décembre 10, 2017

"Par souci de sécurité sanitaire", Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, "a décidé la suspension de la commercialisation et des exportations de plusieurs références de produits de nutrition infantile, fabriquées en 2017 sur le site de Craon (Mayenne) par le groupe LNS (Lactalis), et en ordonne le rappel, en raison d'un risque de contamination par des salmonelles", annonce le communiqué. Cette fois, le ministère de l'Economie et des Finances a publié une liste de plus de 600 lots (ici en pdf) qui sont rappelés, interdits à la consommation et à l'exportation.

Le ministère a demande aux parents, " dans la mesure du possible, de ne pas (.) utiliser " les produits concernés par les nouvelles mesures de retrait et rappel, qui sont essentiellement vendus sous les marques Milumel et Picot, mais aussi Carrefour. "Le liste des références concernées est disponible sur www.solidarites-sante.gouv.fr. La direction générale de la Santé a ouvert le numéro d'information gratuit 0800 636 636 (7 jours sur 7, de 9 heures à 20 heures) tandis que celui de Lactalis, le 0800 120 120 sera accessible jusqu'à 23 heures dimanche, puis de 9 heures à 20 heures à partir de lundi".

Lactalis avait déjà rappelé le 2 décembre dernier 12 références de laits infantiles, après le signalement d'une vingtaine de cas de salmonellose. À la suite de ces contaminations par des salmonelles de type Salmonella agona, les familles de 13 des 20 enfants affectés ont été interrogées dans un premier temps, ce qui a permis de découvrir que tous ces enfants avaient consommé du lait infantile 1er âge issu de productions élaborées entre mi-juillet et fin novembre sur un même site de production de Lactalis. Mais, durant la semaine, cinq nouveaux cas de salmonellose ont été détectés chez des nourissons, dont l'un prenait du lait Picot, un lot qui n'était pas encore retiré de la vente.

Et en cas de symptômes d'infection alimentaire (diarrhée éventuellement accompagnée de fièvre), les parents sont invités à contacter un médecin dans les meilleurs délais, ou à tout le moins de se renseigner dans une pharmacie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL