Le Hezbollah réaffirme sa volonté de détruire Israël

Claudine Rigal
Décembre 12, 2017

La décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël n'en finit pas de faire des remous dans le monde arabe.

A l'appel d'associations marocaines, les manifestants, munis de drapeaux palestiniens ou portant des écharpes aux couleurs de la Palestine, ont défilé de la place Bab el-Had, près de la médina, vers le Parlement.

Les Palestiniens considèrent Jérusalem-Est comme la capitale de leur futur Etat indépendant.

Dans le même temps, les manifestations continuaient dans les territoires palestiniens, notamment autour de Ramallah en Cisjordanie occupée.

Plus de 450 réfugiés palestiniens vivent au Liban.

Aux cris de "Trump tu es disqualifié!" les manifestants, venus de plusieurs villes proches de Rabat, se sont ensuite dirigés vers la mosquée As-Sounna dont le minaret domine le vieux Rabat.

" La priorité de "l'axe de la résistance", a déclaré le tribun chiite en référence à l'alliance entre Téhéran, Damas, Bagdad et le Hezbollah, sera de nouveau la Palestine, ".

Des membres du gouvernement marocain et autres figures de la vie politique marocaine ont également participé à la marche. "Dans son traditionnel discours diffusé sur des écrans géants, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a adopté un ton relativement consensuel, saluant " les prises de position des dirigeants du monde entier qui se sont élevés contre la décision " de M. Trump et " les musulmans et les chrétiens " qui résistent " à cette offensive américano-sioniste ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL