Le Portugais Mario Centeno devient le nouveau président de l'Eurogroupe — Zone euro

Xavier Trudeau
Décembre 4, 2017

Le ministre portugais des Finances Mario Centeno, apparenté socialiste, a été élu lundi par ses pairs président de l'Eurogroupe, le puissant organe informel qui examine les questions liées à la monnaie unique européenne.

Mario Centeno, qui s'était présenté en " candidat du consensus ", succéde au Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, contraint de céder la place après deux mandats, à cause de la débâcle de son parti aux dernières élections législatives aux Pays-Bas.

Le ministre portugais des finances Mario Centeno le 5 février 2016. Il fait face à trois concurrents: la Lettonne de centre-droit Dana Reizniece-Ozola, le social-démocrate slovaque Peter Kazimir et le libéral luxembourgeois Pierre Gramegna.

En arrivant à la réunion à Bruxelles, le commissaire européen, Pierre Moscovici, a expliqué, devant les médias, qu'il bénéficiait d'un grand privilège, celui de ne pas voter.

A ses yeux, un président de l'Eurogroupe doit travailler au renforcement de la zone euro et de la démocratie. Parmi ses tâches figurera la conclusion du programme d'aide à la Grèce qui interviendra au mois d'août.

Élu pour deux ans et demi, le nouveau chef de l'Eurogroupe préside les réunions mensuelles des ministres, dont l'objectif principal est d'assurer la coordination des politiques économiques nationales. Elle doit mieux protéger encore nos concitoyens.

"J'ai la capacité et tenterai de la mettre en oeuvre pour mobiliser toutes les idées (.) en vue de promouvoir une croissance et une prospérité inclusives susceptibles de mettre fin à une période qui fut très difficile pour l'Europe", a-t-il déclaré à la première conférence de presse après son élection.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL