Élections en Corse : Mélenchon se réjouit de la victoire des nationalistes

Claudine Rigal
Décembre 5, 2017

La défaite de la liste de gauche aux élections territoriales est-elle en partie due à Jean-Luc Mélenchon? Il déclare dans un tweet: "En Corse, le dégagisme c'est Simeoni. Le FN ridiculisé. L'usurpation d'identité et la tambouille du PCF ont été durement sanctionnées". Une publication suivie d'une autre prise de position ravageuse une heure plus tard sur le même réseau social: "En Corse, le PCF a intitulé sa liste "Corse insoumise" en dépit de nos démentis". Avis aux amateurs d'usurpation d'identité.

Sa colère contre les communistes vient du nom qu'ils ont utilisé pour leur liste. Je comprends maintenant pourquoi Jean-Luc Mélenchon n'a pas été élu président de la République.

"Cette pauvre tambouille tourne le dos à toutes les grandes questions qui se posent en Corse à partir du vote des législatives".

Pour la première fois la gauche échoue.

La satisfaction de la France insoumise a été confirmée lundi matin sur LCI, par le directeur des campagnes du parti, Manuel Bompard. La liste "L'avenir la Corse en commun " ne sera pas présente au second tour. Du côté du PCF, c'est le gros gadin avec seulement 5,68% des voix. Le Front national ferme la marche avec 3,28%. "Ce résultat est très étonnant", reconnaît auprès de l'AFP André Fazi, maître de conférences en sciences politiques à l'Université de Corse, rappelant qu'avant le scrutin, les vainqueurs de dimanche espéraient être au-dessus de 35% des suffrages: "45%, c'est énorme". Simeoni et Talamoni avaient remporté une victoire historique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL