L'EI chassé de Syrie

Claudine Rigal
Décembre 8, 2017

Le général d'état-major Sergueï Roudskoï a ajouté que l'État Islamique était encore actif par le biais de "bandes de saboteurs" que les troupes russes et syriennes vont continuer de combattre.

Selon le général Roudskoï, des frappes aériennes "sans précédent" ont été menées au cours des derniers jours dans la région de Boukamal, la dernière localité d'importance aux mains de l'État islamique, les avions russes menant quotidiennement plus de 100 sorties aériennes et 250 frappes. "Les forces spéciales russes ont aussi été actives, guidant les frappes aériennes et " détruisant les plus odieux leaders des groupes de combattants derrière les lignes ennemies", a-t-il dit". Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, le drapeau noir islamique flotte encore sur une fraction de la province de Deir Ezzor, dans l'est du pays, ce que ne confirme pas la Russie.

En outre, l'OSDH a rapporté hier que les jihadistes de l'EI ont été chassés de la stratégique rive occidentale de l'Euphrate par les troupes de Damas. "Les forces prorégime tiennent la région allant de Maadane jusqu'à la frontière irakienne", précise l'ONG, assurant que " Daech (acronyme arabe de l'EI) n'avait plus de présence sur la rive occidentale du fleuve ".

Mercredi soir, l'agence de presse officielle Sana avait déjà indiqué que les troupes gouvernementales et les forces qui leur sont alliées avaient pris une vingtaine de localités et villages dans cette zone.

Sur le terrain de la diplomatie, alors que le 8e cycle de pourparlers intersyriens se poursuit à Genève jusqu'au 14 décembre, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a mis en garde contre toute annonce hâtive de victoire sur l'EI.

"Gagner sur le terrain contre Daech, c'est une chose".

C'est la fin de l'intervention russe lancée en 2015 qui avait renversé la guerre en faveur des forces de Bachar Al-Assad et permis la reconquête du bastion rebelle d'Alep, dans le nord. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL