Les boissons light favoriseraient le surpoids et l'obésité — Consommation

Evrard Martin
Décembre 30, 2017

"La base de preuves reliant les boissons sucrées à l'obésité et au surpoids chez les enfants et les adultes a considérablement augmenté au cours des 3 dernières années", a déclaré le Dr Nathalie Farpour-Lambert, présidente de l'Association européenne pour l'étude de l'obésité et un chercheur aux Hôpitaux Universitaires de Genève en Suisse.

Les boissons light sont censées réduire la consommation de sucre et faire perdre du poids.

Pour cette équipe de chercheurs internationaux conduite par le Dr Nathalie Farpour-Lambert, pédiatre aux Hôpitaux universitaires de Genève, il est impératif de réglementer et de limiter la consommation de sodas classiques et de boissons light. La scientifique a analysé 30 études publiées entre 2013 et 2015: "Nous avons inclus uniquement des études non financées par l'industrie agroalimentaire". Ces études (où 245 000 adultes et enfants du monde entier ont été testés) démontrent une corrélation entre l'augmentation de la corpulence ou de la masse grasse et la hausse de consommation de boissons édulcorées.

Pour les accros aux boissons types sodas, jus de fruits ou eaux aromatisées allégés en sucre, c'est une mauvaise nouvelle.

Il est scientifiquement prouvé que ce ne sont pas les graisses qui font grossir mais le sucre. Dans leurs nombreuses campagnes publicitaires, ils vantent les effets bénéfiques supposés de ces boissons allégées pour la santé.

Aujourd'hui, plus d'un tiers des habitants de la planète sont en surcharge pondérale. Les Nations Unies estiment le nombre d'enfants en surpoids à 42 millions. Ils étaient 10 millions de moins dix ans plus tôt. En conséquence, la consommation de sel a diminué de 15%, ce qui diminué en conséquence la prévalence à l'hypertension artérielle de la population anglaise, ainsi que de la baisse de mortalité par AVC et infarctus. C'est pour lutter contre ce fléau que l'an dernier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) appelait les états à augmenter le prix des boissons sucrées.

L'adoption de telles mesures pour le sucre et les édulcorants pourrait permettre de prévenir l'obésité et les maladies liées au surpoids (hypertension, diabète, troubles cardio-vasculaires). Laissez-nous un commentaire et partagez-la sur les réseaux sociaux!

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL