Les Français moins nombreux à donner en 2016 — Associations

Xavier Trudeau
Décembre 4, 2017

Le nombre de foyers fiscaux ayant déclaré des dons en 2016 a reculé de 4,2% par rapport à l'année précédente et le montant total versé aux associations a parallèlement stagné, selon une étude d'un collectif d'experts publiée lundi.

5,28 millions de foyers ont déclaré au moins un don sur leur feuille d'impôt sur le revenu en 2016. Le montant global des dons déclarés a par ailleurs stagné en 2016 à 2,49 milliards d'euros contre 2,48 milliards un an plus tôt, marquant l'arrêt d'une progression observée depuis une décennie. "Et encore, à l'époque, les chiffres étaient moins précis car ils ne permettaient pas de distinguer les dons aux associations et les dons aux partis politiques", explique-t-il dans les colonnes de La Croix. Les années 2014 et 2015 avaient même connu des progressions qualifiées de "significatives": 7,2% et 3,7%. Pour Recherches et Solidarités, "les résultats décevants de 2016 restent pour l'heure sans explication".

Alors que le moral des Français est assez bon et que les catastrophes naturelles ont frappé la planète à plusieurs reprises, on aurait pu espérer plus de solidarité. Mais leur don moyen est déjà élevé (335 euros), surtout comparativement à leurs ressources. Les plus de 60 ans représentent plus de la moitié des donateurs (53%) et des montants (58%).

Recherches & Solidarités relève toutefois que les moins de 30 ans sont les plus généreux, avec en moyenne 2,4% de leur revenu annuel versé aux associations, contre environ 1,5% pour les tranches d'âge de 30 à 70 ans et 2,3% pour les plus âgés. Les cinq premiers organismes collecteurs sont l'Association française contre les myopathies, les Restos du c?ur, la Croix-Rouge, le Secours catholique et Médecins sans frontières.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL