Les évacuations médicales ont commencé dans la Ghouta orientale — Syrie

Claudine Rigal
Décembre 27, 2017

Ce déblocage constitue une lueur d'espoir pour les 400000 personnes assiégées dans cette région située à l'est de Damas, sous le contrôle des rebelles.

Trois enfants et un homme gravement malades ont pu être évacués de la Ghouta orientale, zone rebelle proche de Damas assiégée par le régime syrien. Ces premières évacuations médicales ont eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi depuis la ville de Douma. 29 autres malades doivent également être transportés dans les heures et les jours à venir. Des photos accompagnants les tweets montrent un convoi d'ambulances prêt à évacuer les patients dans un état critique.

Un ambulancier tente de faire sourire un bébé évacué de la région rebelle de la Ghouta orientale assiégée par le régime syrien le 27 décembre 2017
Les évacuations médicales ont commencé dans la Ghouta orientale — Syrie

Selon les organisations humanitaires, la situation est catastrophique dans l'enclave. De nombreux cas de malnutrition ont été rapportés parmi les habitants.

Lire la suite sur LeParisien.frKosovo: le Premier ministre double son salaire parce qu'il est "obligé de porter une cravate " Présidentielle au Libéria: Weah ou Boakai? Au moins seize d'entre eux sont décédés, a déclaré jeudi aux médias à Genève le chef du groupe de travail humanitaire de l'ONU pour la Syrie, Jan Egeland, détaillant notamment le décès par malnutrition d'un bébé de neuf mois. Le but était de tenter de parvenir à une trêve durable en Syrie, ravagée par une guerre destructrice depuis 2011, qui a fait plus de 340.000 morts.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL