Lot-et-Garonne : un élevage touché par la grippe aviaire, faiblement pathogène

Evrard Martin
Décembre 3, 2017

Ce lundi 4 décembre, les canards de cet élevage devront donc être abattus.

Les résultats des analyses au laboratoire national situé dans le Finistère devraient être connus en tout début de semaine, a précisé M. Graciet. La décision de mettre l'élevage en quarantaine a été prise aprés qu'un test préliminaire, comme l'imposent les nouvelles mesures de contrôles sanitaires, a été jugé "douteux".

"Ils ont le rhume, résume Serge Bousquet-Cassagne, président de la Chambre d'agriculture de Lot-et-Garonne, dépité". D'après les nouvelles normes de biosécurité, consécutives aux crises de grippe aviaire des deux hivers derniers, des prélèvements sont requis avant chaque déplacement d'animaux. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL