Pour l'OMS, l'addiction au jeu vidéo est un trouble mental

Evrard Martin
Décembre 29, 2017

Chaque année, l'Organisation Mondiale de la Santé publie une liste actualisée de toutes les maladies existantes. La maladie du jeu se caractérise quant à elle, notamment, par l'addiction aux jeux de pari.

L'organisme international décrit ce trouble comme un schéma comportemental persistent et récurrent, dont la sévérité a des conséquences importantes sur les dimensions personnelle, sociale, éducationnelle et occupationnelle de l'individu qui en souffre.

Le chapitre sur les troubles du jeu, qui sera intégré dans le futur CIM-11, doit encore être finalisé, et reconnaîtra officiellement les troubles obsessionnels du jeu vidéo comme une maladie mentale.

En anglais, ce trouble porte le nom de "Gaming Disorder", comme "maladie des jeux vidéo".

"La maladie des jeux vidéo est répertoriée parmi les maladies des comportements addictifs, rejoignant le trouble du jeu, seule autre maladie de cette catégorie", peut-on lire dans Psychology Today. En d'autres termes, à travers ce manuel, l'Organisation mondiale de la santé considère qu'un joueur présente un trouble du jeu à partir du moment où il accorde une priorité croissante au jeu "dans la mesure où le jeu devient prioritaire sur les autres intérêts de la vie y compris par exemple le sommeil et la nourriture".

" Il reste à voir si l'intégration de l'addiction aux jeux vidéo dans la future mouture de la Classification internationale des maladies apportera des avantages cliniques par rapport au traitement des problèmes de jeu en tant que trouble générique de la toxicomanie".

Attention cependant à ne pas accabler tous les joueurs.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL