Résultats sans surprise, mais des prévisions prudentes qui déçoivent — Elior

Xavier Trudeau
Décembre 6, 2017

Mi-novembre, Elior avait annoncé prévoir une nette dégradation de sa rentabilité au cours de l'exercice 2016/17, contrairement à ses précédentes prévisions.

Évidemment que le nouveau management n'allait pas dévoiler dès aujourd'hui son plan stratégique sur plusieurs années, alors que le nouveau directeur général n'a pris ses fonctions qu'hier!

Dans le même temps, l'Ebitda retraité a augmenté de 5,9 % par rapport à l'exercice 2015-2016 pour atteindre 531 millions d'euros, soit une marge de 8,3 % du chiffre d'affaires. Le groupe de restauration et de services a pourtant fait progresser son chiffre d'affaires de 8,9% sur l'exercice écoulé, dont 3,6% de croissance organique, à 531 millions d'euros. En revanche, le résultat net part du groupe a reculé de 15,6 % en 2016-2017, à 114 millions d'euros. Hors impact des sorties volontaires de contrats, la croissance organique ressort à 3,6%.

A la suite du départ de l'ancien PDG Philippe Salle, le groupe a nommé Philippe Guillemot au poste de directeur général.

Il cite aussi "le renouvellement d'une partie significative de notre portefeuille de contrats sur autoroutes en France ou la poursuite du déploiement des programmes de transformation technologique et de modernisation de nos systèmes d'information".

Cette hausse du chiffre d'affaires représente une performance remarquable, dans un contexte particulièrement difficile pour Elior.

Le groupe a aussi souffert au quatrième trimestre de l'ouragan Irma aux États-Unis.

Interrogé sur les perspectives financières pour 2020, Olivier Dubois a indiqué que ces objectifs, à savoir notamment une marge d'Ebitda de 9% à 10%, n'étaient "plus d'actualité". Le nouveau directeur général, "présentera au marché avant l'été ses objectifs financiers à moyen terme", a-t-il ajouté.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL