Situation, mercato, repreneur, les présidents font le point — ASSE

Solenn Plantier
Décembre 16, 2017

Suite au conseil de surveillance trimestriel de l'AS Saint-Etienne qui s'est tenu ce vendredi après-midi, Bernard Caïazzo, son président, a tenu une conférence de presse au côté de Roland Romeyer, le président du directoire, avant le match afin d'évoquer la situation "préoccupante" du club. Pouvait-on s'attendre à des annonces fortes ce vendredi soir? Les deux protagonistes en ont en tout cas profité pour communiquer les démarches censées amorcer le redressement du club stéphanois. Propos retranscrits pas notre correspondant permanent à Saint-Etienne, en ce moment-même au stade Geoffroy-Guichard: " La situation est inquiétante, nous devons réagir. Mais nous ne sommes pas à trois journées de la fin. Aujourd'hui, l'environnement a changé, a expliqué Bernard Caïazzo devant les journalistes.

Caïazzo appelle de ses vœux l'arrivée d'un nouvel actionnaire car il a dressé le constat suivant: "Quelles que soient les solutions mises en place, le club ne retrouvera pas un rang européen sans un investisseur puissant. Si l'ASSE n'arrive pas à attirer un investisseur puissant, le club devra jouer le milieu de tableau", a-t-il ajouté. Celui-ci doit remettre les Verts sur les bons rails dans les prochaines semaines.

"Le plan du directoire que l'on nous a présenté est en 3 phases: se renforcer au mercato d'hiver; le management va évoluer avec l'arrivée de nouvelles personnes comme un directeur général de haut niveau; arrivée d'un investisseur puissant et soit nous resterons soit nous partirons".

Et après? "Lorsqu'il arrivera, nous serons à sa disposition pour, soit rester, soit partir".

Ce dernier précise également que les Verts ont mandaté la banque Lazard pour gérer le dossier de l'investisseur en question. L'AS Saint-Etienne est très attractive. Nous ne pouvons pas donner de noms mais nous espérons concrétiser en 2018. En conférence de presse, les deux patrons ont indiqué vouloir agir sans tarder afin de redresser la situation de leur club. Et Bernard Caïazzo de conclure sur le mercato: "Je parle de renforts, pas de recrues". Le rôle de Jean-Louis Gasset est très important, " a ainsi martelé Caiazzo.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL