Turquie: Erdogan espère ouvrir une ambassade à Jérusalem-Est

Claudine Rigal
Décembre 17, 2017

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a espéré dimanche que la Turquie ouvrirait bientôt une ambassade à El Qods-Est occupée en tant que capitale d'un Etat palestinien, en dénonçant à nouveau la décision américaine de reconnaître El Qods comme capitale de l'entité israélienne.

Israël a conquis Jérusalem-Est, partie arabe de la ville, lors de la guerre des Six-Jours en 1967 et l'a ensuite annexée, proclamant la ville réunifiée sa capitale.

La communauté internationale ne reconnaît pas la souveraineté d'Israël sur la totalité de la ville, qui abrite des lieux saints pour à la fois les religions juive, chrétienne et musulmane.

Fustigeant la décision du chef de la Maison-Blanche de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'État hébreu, Recep Tayyip Erdogan a menacé d'apporter un geste de soutien majeur à la Palestine. Les palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de leur futur Etat. "Mais si Dieu le veut, ce jour est proche et (.) nous ouvrirons officiellement notre ambassade là-bas".

L'occupant israélien n'a pas le droit de "s'approprier" El Qods, qui est la "capitale des musulmans", a-t-il ajouté.

La Turquie, qui entretient des relations diplomatiques avec Israël, dispose d'une ambassade à Tel Aviv et d'un consulat à Jérusalem.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL