Valérie Plante se prononce sur le sort du SPVM

Claudine Rigal
Décembre 6, 2017

La mairesse de Montréal Valérie Plante a assuré mercredi son souhait de régler la crise de confiance qui touche le SPVM, dans la foulée d'un rapport qui critique les pratiques internes du service de police et de son directeur Philippe Pichet. M. Bouchard a été mandaté par Martin Coiteux pour se pencher sur la gestion du corps de police et son rapport a été déposé au ministre il y a quelques jours. Elle a affirmé à l'hôtel de ville vouloir prendre les "mesures nécessaires, des mesures importantes" pour s'assurer que "cette police a toute la confiance des Montréalais".

Coiteux tiendra un point de presse conjoint avec la mairesse de Montréal, Valérie Plante, mercredi après-midi à Montréal.

Le rapport de Michel Bouchard qui a été remis au ministre Coiteux serait très sévère à l'endroit du SPVM et recommanderait que Philippe Pichet soit relevé de ses fonctions, a rapporté Radio-Canada. Québec solidaire demande d'ailleurs sa mise sous tutelle. À son accession à la mairie de Montréal le 5 novembre dernier, Valérie Plante n'avait pas voulu se prononcer sur le sort qui attendait le directeur du SPVM ni dire s'il avait la confiance de son administration.

Il avait notamment dû défendre la décision du SPVM d'épier les communications par cellulaire du chroniqueur Patrick Lagacé, ce qui avait mené à la création par le gouvernement du Québec de la Commission d'enquête sur la protection de la confidentialité des sources journalistiques. Il compte plus de 4000 policiers.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL