Vu de Russie. Les athlètes russes exclus des JO d'hiver ?

Solenn Plantier
Décembre 5, 2017

Le monde sportif russe est suspendu à la décision du Comité international olympique, qui se réunit du 5 au 7 décembre à Lausanne. Pour cause de dopage à grande échelle, l'équipe ne participera peut-être pas à la compétition. Ce coup de tonnerre aurait un grave impact sur la campagne présidentielle en Russie.

A ce jour, 25 sportifs russes ont été disqualifiés des JO de Sotchi par une commission disciplinaire du CIO, parmi lesquels le double médaillé d'or en bobsleigh (à 2 et à 4) Aleksandr Zubkov ou le fondeur Alexander Legkov, champion olympique du 50 km, l'épreuve reine du ski de fond. De plus, l'informateur de l'AMA avait accès à distance à la base de données des athlètes russes et a pu procéder à des modifications.

Le Comité olympique russe a révélé que Medvedeva s'adressera à la commission exécutive du CIO en tant que membre d'une délégation qui comprend le président du comité russe Alexandre Joukov et Vitaly Smirnov, le responsable d'une commission antidopage mise en place par le président russe Vladimir Poutine. Depuis la première sanction tombée le 1er novembre, la Russie a perdu au total onze médailles, dont quatre en or, sur les 33 remportées cet hiver-là sur les bords de la mer Noire.

Au vu de l'enquête de l'AMA et de sa décision de maintenir la suspension de l'agence russe antidopage (Rusada), le CIO ne risque pas de se montrer clément avec la Russie, malgré le poids historique de Moscou au sein du mouvement olympique.

Mais le CIO doit parallèlement garder dans son viseur un autre sujet de préoccupation: les tensions géopolitiques dans la région résultant des tirs de missiles successifs de la Corée du Nord, dont la frontière se trouve à 80 km du site des Jeux.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL