Wall Street attendue stable, avec un agenda peu chargé

Xavier Trudeau
Décembre 27, 2017

L'indice élargi S&P 500 abandonnait 0,08% ou 2,21 points à 2.681,13 points. Le Nasdaq Composite.IXIC a reculé de son côté de 23,42 points, soit 0,34%, à 6.936,54.

Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers.

Le pétrole américain se dirigeait vers une clôture à un plus haut depuis juin 2015, après s'être maintenu depuis plusieurs semaines à un niveau élevé.

Ces informations de presse mettent en lumière "la baisse par plusieurs analystes des prévisions d'expéditions d'iPhone X pour le premier trimestre, sous l'effet d'une demande tiède", a commenté Patrick O'Hare de Briefing.

Broadcom cède 3,11%, Skyworks Solutions abandonne 3,14%, Qorvo recule de 4,04%, Micron lâche 4,78% et Lumentum Holdings perd 3,5%.

A l'autre bout du spectre, les valeurs de l'énergie, dopées par la hausse des cours du pétrole, ont réalisé la meilleure performance, avec un gain de 0,82%.

Le compartiment de la distribution .SPXRT a pris 0,63%.

Le secteur de la vente de détail progressait fortement, Kohl's prenant 5,91% à 56,83 dollars, Macy's gagnant 5,03% à 26,96 dollars et Nordstrom avançant de 2,69% à 48,82 dollars, après la publication d'un rapport de Mastercard évoquant des ventes en forte progression entre novembre et Noël.

Dans le secteur de la santé, Sucampo Pharma grimpe de 5,14% après l'annonce de son rachat par Mallinckrodt pour 1,2 milliard de dollars (un milliard d'euros), dette incluse.

"Les marchés vont tourner au ralenti la plupart de la semaine".

"La chute d'Apple est responsable de la baisse du Nasdaq, le reste du marché se portant plutôt correctement", a affirmé Peter Cardillo de First Standard Financial.

Sur le marché des changes, le dollar recule légèrement face à un panier de devises de référence.

De son côté, le bitcoin rebondit de 11,86% sur la plateforme Bitstamp après avoir accusé la semaine dernière son plus fort recul hebdomadaire depuis 2013.

Les places boursières en Europe rouvriront elles mercredi.

Sur le front obligataire, le rendement des Treasuries à deux ans a atteint un pic de neuf ans, à 1,916% avec une adjudication importante de titres alors que peu d'intervenants sont présents durant cette période de fêtes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL