9 millions de passagers en 2017, 11 en 2025 — Aéroport de Marseille

Xavier Trudeau
Janvier 12, 2018

En décembre, l'Aéroport de Bordeaux a franchi le cap symbolique des 6 millions de passagers.

AMP a accueilli l'année dernière 9.002.086 passagers, soit 526.277 de plus qu'en 2016.

Le trafic du Terminal 1 (anciennement halls 1 à 4) a progressé de 4,1% en 2017.

A fin 2017, le trafic progresse de + 7,7% soutenu par l'international qui totalise 3 millions de passagers (+17%). Les lignes desservant les hubs de Paris Orly et CDG conservent, sans surprise, les premières places du podium en termes de fréquentation.

Le marché national, lui, reste stable par rapport à 2016 avec 0,6 % de croissance.

2018 verra l'ouverture de 21 lignes sur les courts et moyens courriers domestiques, notamment vers Biarritz et Caen, et internationaux, par exemple vers Baléares et la Grèce. Londres demeure la première destination internationale au départ de Marseille-Provence, et affiche pour la deuxième année consécutive une croissance de près de 7% en 2017 (589.559 passagers).

Sur le long courrier, l'année 2017 aura été marquée par la progression de 80% du trafic entre Marseille et Montréal grâce à l'arrivée de la compagnie Air Canada Rouge et la poursuite de la croissance d'Air Transat, opérant à elles deux, 8 vols directs par semaine. Le retour de la compagnie Swiss avec des vols sur Zurich et d'Air Austral sur La Réunion, la desserte par Hop de Beyrouth ou l'implantation par Volotea d'une base à Marseille porteuse d'une cinquantaine d'emplois (2 avions, 19 destinations) y contribueront.

L'aéroport Marseille-Provence a battu son record avec 56.132 tonnes de fret traitées en 2017. À eux seuls, les expressistes ont traité 50 000 tonnes, permettant à Marseille-Provence de se maintenir à la première place des aéroports français et de Méditerranée occidentale pour l'activité fret express. DHL, qui a investi sur la plate-forme ses dernières années, se hisse à la première place des expressistes, suivi de près par Chronopost.

Le fret traditionnel enregistre une croissance de 9,4% pour plus de 6100 tonnes traitées.

En 2017, de nombreux chantiers engagés dans le cadre du plan stratégique "CAP 2025 " ont été concrétisés, avec 40 millions d'euros engagés, un niveau d'investissement record.

Un peu plus de la moitié est destiné à rénover le parvis, la voirie et la gare routière de l'aéroport, à créer une nouvelle centrale d'énergie et améliorer l'accueil des passagers.

L'aéroport Marseille-Provence (AMP) a dévoilé jeudi 11 janvier ses résultats de trafic et financiers pour l'année écoulée. "Nous estimons les retombées économiques à une dizaine de millions d'euros ".

"Le faible niveau d'endettement actuel (13 millions d'euros) laisse envisager sereinement la recherche de financements externes d'AMP à hauteur de 100 millions d'euros pour le programme quinquennal d'investissements 2018 - 2023", a précisé AMP. Celles-ci viennent s'ajouter aux 10 destinations déjà opérées par la compagnie ibérique.

La croissance estimée du trafic long-courrier devrait atteindre les 24% en 2018 à Marseille. Ces prévisions s'appuient notamment sur les développements suivants: XL Aiways, qui opérera des 1e r s vols vers les Antilles de janvier à avril; Aigle Azur, qui ajoutera une fréquence hebdomadaire sur sa ligne vers Dakar; une nouvelle augmentation de l'offre en sièges vers Montréal; la poursuite des vols vers la Réunion avec Air Austral; et le doublement du nombre de vols charters en provenance de Séoul avec Korean Air.

Différentes augmentations de capacité sont également prévues. Turkish Airlines passera en biquotidien de juin à septembre sur sa ligne vers Istanbul (+ 4 vols par semaine). 160 lignes régulières seront opérées par 33 compagnies.

Dans le prolongement de l'aérogare existante, 2 postes avion supplémentaires seront créés, de même que 2 nouvelles salles d'embarquement et une nouvelle zone de livraison bagages.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL