Attentat de la rue Copernic : non-lieu pour Hassan Diab

Claudine Rigal
Janvier 12, 2018

Une page se tourne, sans réponses.

Le seul et unique suspect de l'enquête sur l'attentat devant la synagogue de la rue Copernic à Paris en octobre 1980, Hassan Diab, bénéficie d'un non-lieu, à l'issue de l'instruction, a appris France Inter vendredi 12 janvier.

France Inter affirme ainsi que les magistrats ont tranché que " les charges pouvant être retenues contre Hassan Diab ne sont pas suffisamment probantes et se heurtent à trop d'éléments à décharge pour pouvoir justifier un renvoi devant la cour d'assises ".

Agé de 64 ans, le Libano-canadien Hassan Diab avait été extradé du Canada et mis en examen en novembre 2014, six ans après son arrestation en vertu d'un mandat d'arrêt international.

Le 3 octobre 1980, une sacoche explose devant le temple de l'Union libérale israélite, remplie de fidèles, en cette veille de Shabbat.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL