Ça y est, c'est fait — Flexibilité du Dirham

Claudine Rigal
Января 14, 2018

Le gouvernement a dès lors pris en main le dossier géré par la Banque centrale du Maroc.

Le nouveau régime flottant vient remplacer le régime de changes fixe jusque là en vigueur au royaume. Ce dernier a d'ailleurs publié le communiqué suivant hier en fin de journée: "Le ministère de l'Economie et des Finances, après avis de Bank Al-Maghrib, décide d'adopter à partir de lundi, un nouveau régime de change où la parité du Dirham est déterminée à l'intérieur d'une bande de fluctuation de ± 2,5% contre ±0,3% actuellement".

Après des mois de tergiversation, et on le comprend vu les enjeux, les autorités marocaines sautent enfin le pas: La flexibilisation progressive du régime de change du Dirham sera effective dès le lundi 15 janvier 2018. Contrairement aux cas de l'Egypte, du Soudans ou encore de l'Angola, cette mesure n'est pas une décision prise dans l'urgence et ne conditionne pas la réception d'une aide financière, mais vise justement selon BAM à prévenir ce genre de scénario catastrophe. Elle doit accompagner les mutations structurelles de l'économie, notamment en termes de diversification, d'ouverture et d'intégration dans l'économie mondiale, a souligné le ministère marocain de l'Economie et des Finances. Rien ne transparaît sur le temps que cela prendra avant que cette étape ne soit atteinte, mais il est sûr que cette option est loin d'être imminente. La croissance économique devrait atteindre 4,1% pour 2017 et l'inflation se situer à 0,7% pour l'exercice précédent contre 1,6% en 2016.

D'autres rapports

Discuter de cet article