Décès suspect d'un homme, toute sa famille interpellée — Eure-et-Loir

Solenn Plantier
Janvier 10, 2018

Ce dernier de souligner: "des éléments troublants ont justifié la prolongation jusqu'à mardi matin de la garde à vue de ces quatre personnes".

Pour l'heure, les enquêteurs n'ont aucune certitude sur ce qu'il s'est exactement passé dimanche matin dans le secret de la maison familiale: la cadette, âgée de 21 ans, témoigne d'une dispute avec son père. Ils ne peuvent que constater son décès.

Alertés par l'un des suspects, les secours avaient retrouvé le corps sans vie du quinquagénaire, qui portait une importante plaie par arme blanche au thorax. Ils ont été placés en détention provisoire, a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Chartres Rémi Coutin.

Quant au mineur, il a été mis en examen pour "modification de l'état des lieux d'un crime ou d'un délit soit par l'altération, la falsification ou l'effacement des traces ou indices", soit un délit passible de trois ans de prison. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

Selon L'Echo Républicain, le corps du père a été déplacé du pied de l'escalier jusqu'au salon. Quand les enquêteurs sont arrivés, ils ont aussi trouvé le père torse nu et récupéré son maillot et son pull dans la machine à laver. Aucun des membres de la famille, jusqu'à présent, n'était connu des services de police ou de la justice, a expliqué le procureur de la République de Chartres.

L'hypothèse d'un suicide, si elle n'est pas écartée, intriguait les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Dreux, le couteau utilisé n'ayant pas été retrouvé à proximité du défunt.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL