Dieudonné adresse une lettre à Salah Abdeslam

Pierre Vaugeois
Janvier 16, 2018

Un certain Dieudonné a pris la plume fin septembre pour écrire au seul survivant des commandos des attentats du 13 novembre révèle Le Parisien ce mardi. L'humoriste, dont les spectacles avaient été interdits par le Premier ministre d'alors Manuel Valls, développe: "Nous ne voulons pas parler des actes qui vous sont reprochés". "Ce qui nous intéresse est de comprendre votre état d'esprit et les raisons qui vous ont poussé à agir", explique Dieudonné dans sa lettre. "En discutant avec vous, nous espérons mieux comprendre la profonde révolte qui vous habite et à laquelle la société reste sourde", écrit le polémiste français, plusieurs fois condamné, notamment pour incitation à la haine. Pour appuyer sa demande, Dieudonné a d'ailleurs rappelé à Salah Abdeslam qu'il avait été lui-même condamné pour apologie d'acte de terrorisme. Ce qui lui a valu d'être condamné en juin 2016 à une peine de deux mois d'emprisonnement avec sursis et une amende de 10 000 euros.

Compréhensif, Dieudonné, qui confie préparer un livre intitulé Comment arrêter les attentats? ajoute: "La violence est un mode d'expression qui surgit quand tous les autres ont échoué: l'attentat a pour but d'envoyer un message fort qu'on ne peut transmettre autrement".

Une démarche qui n'a pas plu aux familles des victimes.

C'est une lettre quelque peu surprenante qu'a reçue Salah Abdeslam dans sa cellule de Fleury-Mérogis. Selon lui, "il y a une inversion des valeurs".

Dieudonné avait en effet déclaré sur les réseaux sociaux "se sentir Charlie Coulibaly", associant le titre du journal satirique au nom d'Amédy Coulibaly, le terroriste de l'Hyper Cacher. L'humoriste présente le terroriste comme "une victime de la société", s'agace un des avocats de plusieurs victimes. "A partir de cette analyse, on peut tout légitimer", explique-t-il, toujours dans les colonnes du Parisien.

Contacté par Le Parisien, Me Jacques Verdier a précisé que son client avait déjà écrit à Carlos, symbole du terrorisme meurtrier des années 1970 et 1980.

L'humoriste controversé Dieudonné a envoyé une lettre au terroriste Salah Abdeslam dans l'objectif de le rencontrer dans le cadre de l'écriture d'un livre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL