Euro EHF 2018 : La France de justesse

Solenn Plantier
Janvier 13, 2018

L'équipe de France a réussi son entrée en lice dans l'Euro, en s'imposant in extremis face à la Norvège, ce vendredi à Porec (32-31).

Depuis le début de la préparation, le sélectionneur des Bleus Didier Dinart ne cessait de marteler l'importance de ce match contre les vice-champions du monde, pour bien débuter la compétition. Mais comme c'est si souvent le cas en grandes compétitions internationales (trois médailles olympiques, sept médailles mondiales et quatre européennes remportées depuis le début du XXIeme siècle, rappelons-le), l'équipe de France a eu le dernier mot! "Il y a deux ans, ça s'est joué au goalaverage particulier".

Les coéquipiers de Sagosen, la star du moment, ont repris l'avantage sur un but rapide en contre-attaque après une perte de balle française à dix minutes de la pause (12-11) et n'ont plus perdu leur avance jusqu'à la mi-temps (17-15), empêchant les Bleus de marquer pendant de longues minutes. Les arrêts de Bergerud et les deux minutes de suspension infligées à Dipanda n'arrangeaient pas les affaires bleues, qui se retrouvaient menés 24-27.

Victoire 32-31, et suspense jusqu'au bout, jusqu'à 20 secondes de la fin, jusqu'à ce but marqué par l'Aptésien d'origine, Mickaël Guigou. La route s'ouvre vers le dernier carréGrâce à ce succès, les Français sont premiers du groupe B, à égalité avec la Biélorussie (victorieuse 27-26 de l'Autriche), avant d'affronter les deux équipes, a priori, les plus faibles du groupe. Les Bleus se sont fait de belles frayeurs mais ils prennent déjà une sérieuse option pour les demi-finales de l'épreuve.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL