Il y a plus de glace que prévu sur Mars

Alain Brian
Janvier 13, 2018

Des scientifiques de l'Institut d'études géologiques des États-Unis (United States Geological Survey, USGS) ont découvert sur Mars la présence, à une profondeur d'à peine un mètre ou deux, d'importants dépôts de glace d'une épaisseur allant jusqu'à 100 mètres. Les résultats de cette étude ont été publiés jeudi dans la revue Science et sont le fruit de données recueillies par Mars Reconnaissance Orbiter, un satellite d'observation lancé en 2005 par la Nasa.

Les chercheurs savaient déjà que Mars recelait de l' eau, mais avec des inclusions de poussière et de dépôts.

Cette glace, qui paraît relativement jeune, pourrait aussi révéler l'histoire climatique de la planète rouge qui reste à élucider.

D'épaisses couches de glace ont été détectées le long de falaises abruptes
D'épaisses couches de glace ont été détectées le long de falaises

Selon les scientifiques, cette découverte prouve que Mars recèle plus d'eau accessible qu'il ne l'avait été estimé jusqu'ici. Toutefois, des questions demeurent quant à sa quantité, sa pureté et son accessibilité à d'éventuels astronautes.

Ces strates se sont probablement formées avec l'accumulation de la neige au gré de nombreuses saisons lors de précédents cycles climatiques, explique Susan Conway, une géologue à l'Université de Nantes en France, citée dans Science. Des images prises au cours de trois années martiennes - une année sur Mars équivaut à 686 jours terrestres - ont révélé que de gros blocs de roche se sont détachés de la glace sous l'effet de l'érosion. En la combinant avec du dioxyde de carbone (CO2), qui forme l'essentiel de l'atmosphère martienne, on peut produire de l'oxygène pour respirer ainsi que du méthane, un carburant pour les moteurs de fusée.

A ce stade, les sites observés ont été trouvés à des latitudes trop froides et donc trop inhospitalières pour espérer y implanter une base d'exploration.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL