Indignation du gouvernement haïtien face aux propos racistes de Trump

Claudine Rigal
Janvier 14, 2018

Le Président Aboubacar Sylla, vivement choqué par ces propos dont le caractère raciste et xénophobe est évident, dénonce une atteinte grave et inacceptable, dans la société internationale, à la dignité et à l'honneur des peuples africain, salvadorien et haïtien.

Selon ce quotidien, le président des États-Unis qualifie Haïti de "trou de merde ".

L'UFC estime que, pour avoir contribué de manière singulière et enrichie à l'écriture de l'histoire universelle et à la construction de civilisations porteuses de progrès en Amérique et à travers le monde, les peuples africain, salvadorien et haïtien, méritent le respect de l'ensemble des nations du monde et de leurs dirigeants.

Il y a lieu de croire qu'il s'agit, une fois encore, d'une véritable méprise tant ces déclarations insultantes et répréhensibles ne correspondent en rien aux vertus de sagesse, de retenue et de discernement que doit cultiver toute Autorité politique investie de hautes fonctions. Port-au-Prince a rappelé que les destins d'Haïti et des États-Unis d'Amérique se sont croisés depuis 1779 quand 500 soldats haïtiens ont combattu aux côtés des troupes américaines dans la guerre de l'indépendance. "De même, la solidarité spontanée du peuple américain envers le peuple haïtien dans ses moments difficiles consolide, encore pour longtemps, le socle de leur indéfectible amitié".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL