Interdiction définitive des soirées d'intégration aux Arts et Métiers — Angers

Claudine Rigal
Janvier 13, 2018

La commission disciplinaire est convoquée ce mercredi 10 janvier pour faire la lumière sur le déroulé de la soirée d'intégration, du 11 octobre, qui a tourné au bizutage, indique franceinfo. Plusieurs jeunes étudiants ont rapporté qu'ils avaient été brûlés au bras avec des manches de cuillère chauffés à blanc lors d'un rituel qui a dérapé. Elle annonce par ailleurs "mettre fin définitivement" à ce qu'elle appelle "la période de transmission des valeurs".

"Malgré les mesures d'encadrement prises par mon prédécesseur au cours des trois dernières années, cette période donne lieu à des dérives potentiellement dangereuses et qui ne sont pas admissibles dans notre établissement ", déclare Laurent Champaney, Directeur Général d'Arts et Métiers. L'inspection générale de l'administration de l'Education nationale et de la Recherche (IGAENR) a été saisie.

S'il n'y a pas eu d'hospitalisation au moment des faits, la présidente du comité national contre le bizutage estime que cet acte s'apparente à "de la torture". "J'espère que les sanctions, tout à fait correctes, feront réfléchir les auteurs de ces pratiques", a-t-elle ajouté.

Ce n'est pas la première fois que l'Ensam est au cœur d'histoire de bizutage.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL