Jean Noel Abehi condamné à 10 ans de prison — Côte d'Ivoire

Claudine Rigal
Janvier 12, 2018

Dans son réquisitoire le parquet général a condamné les 12 accusés à vie et a souhaité que les militaires soient destitués. "Les faits de complot et de tentative d'attentat contre l'autorité de l'État sont prouvés".

Accusé de " complot contre l'autorité de l'Etat ", le commandant Jean-Noël Abéhi, ancien pilier de l'appareil sécuritaire sous l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, a nié les faits devant la Cour d'assises d'Abidjan assurant même avoir faire un " contre-coup ".

Incarcéré à la Maison d'arrêt militaire d'Abidjan (MAMA) où il purge déjà depuis août 2015 une peine de cinq ans pour "désertion", le commandant Abéhi comparaissait de nouveau avec 11 autres co-accusés, tous poursuivis pour "complot contre l'autorité de l'État" et "tentative d'attentat contre l'autorité de l'Etat".

Maitre Gohi Bi a souhaité l'acquittement du Commandant, parce qu'il n'y a pas de preuves pour qu'il soit condamné à vie.

Il a ensuite attaqué l'État de Côte d'Ivoire qui fait selon lui, de la "voyousie " et a plaidé auprès de la Cour de juger les faits Search faits mais pas son client.

En répression, il les a condamnés à 10 ans chacun.

L'avocat a enfin mis en garde les politiciens qui ont tendance à influencer la justice.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL