Jeune fille au pair tuée à Londres : premiers aveux des meurtriers présumés

Claudine Rigal
Janvier 13, 2018

Ce vendredi, le couple a reconnu avoir tenté de faire disparaître son corps devant la justice britannique.

Ils ne reconnaissent toujours pas avoir tué Sophie Lionnet, la jeune fille au pair âgée de 21 ans, originaire de Troyes, dont le corps a été retrouvé calciné le 20 septembre dernier dans le jardin d'une propriété de Wimbledon, au sud-ouest de Londres.

Les autorités britanniques n'ont à ce stade révélé aucun détail sur les circonstances de la mort de la jeune fille au pair, que les deux Français nient avoir tuée.

Selon le Figaro, les deux meurtriers présumés sont apparus hagards lors de leur audience, Sabrina Kouider étant même en pleurs. Ouissem Medoun a lui marqué une pause avant de plaider coupable d'entrave à la justice. Le procès du couple doit durer cinq semaines et s'ouvrira le 19 mars prochain.

Début octobre, une marche silencieuse en hommage à Sophie Lionnet avait rassemblé une trentaine de personnes, membres de sa famille et amis, dans le quartier où elle vivait.

La jeune fille aurait exprimé son souhait de rentrer en France quelques jours seulement avant sa mort.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL