Julien Denormandie promet la 4G sur tout le territoire d'ici 2020 — Téléphonie

Xavier Trudeau
Janvier 14, 2018

Les quatre opérateurs de téléphonie mobile en France vont investir plus de trois milliards d'euros dans le but d'éliminer les "zones blanches", annonce Julien Denormandie, le secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, dans une interview au JDD, publiée dimanche 14 janvier. "Nous allons faire en trois ans ce que nous avons fait jusqu'ici en quinze ans pour déployer la téléphonie mobile".

Selon l'Arcep, à fin juin 2017, les quatre principaux opérateurs évoquaient une couverture en 4G de la population en zones peu denses atteignant 74% pour SFR (Altice), 70% pour Bouygues Telecom (Bouygues), 69% pour Orange et 47% pour Free Mobile (Iliad).

Et pour améliorer la couverture mobile, les opérateurs devront installer 5000 antennes supplémentaires, autour des grands axes de transport, notamment les lignes ferrovières. "Pas un centime d'argent budgétaire!", a-t-il assuré.

Plutôt que de mettre aux enchères le renouvellement à venir de ces fréquences, le gouvernement a donc opté pour un renouvellement en contrepartie d'une accélération massive des déploiements d'infrastructures, souligne Julien Denormandie.

"L'ensemble du deal est contraignant, avec des obligations assorties de sanctions, et non de simples engagements", a-t-il expliqué, précisant que l'Autorité de régulation des télécoms en serait le garant. Les échéances fixées par les gouvernements précédents, lors de leurs plans successifs pour réduire les "zones blanches", n'ont pas toujours été respectées. En mars 2015, Manuel Valls s'était par exemple engagé à les supprimer avant fin 2016.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL