Kodak lance sa cryptomonnaie et décolle en bourse

Xavier Trudeau
Janvier 10, 2018

Celle-ci sera gérée sur le principe de la chaîne de blocs (blockchain).

Pour l'entreprise de photographie, KodakOne et le KodakCoin doivent " permettre aux photographes et aux agences d'avoir un meilleur contrôle de leur droits d'image ". Dès l'annonce du projet, le groupe, qui a fait faillite en 2013, a progressé de plus de 25 % à Wall Street.

KodakOne est quant à elle une plate-forme de gestion des droits des photos, montée en partenariat avec Wenn Digital.

De la même façon, les photographes qui enregistreront leurs oeuvres dans KodakOne seront instantanément payés en KodakCoin. Des spécialistes de la reconnaissance d'image ont lancé en 2016 CopyTrack, une start-up qui utilise la blockchain pour scanner le web à la recherche de photos utilisées sans le consentement du photographe, et pour parvenir à un accord financier.

Le groupe Kodak a en effet bondi de 117% à la bourse de New-York, après avoir fait cette annonce inattendue: Kodak s'apprête à lancer sa propre cryptomonnaie, ainsi qu'une ICO (Initial Coin Offering) pour la commercialiser.

Cette nouvelle initiative n'est pas aussi saugrenue qu'elle y paraît. Beaucoup déplorent une baisse de leurs revenus depuis les années 1990. "Kodak a toujours cherché à démocratiser la photographie et à rendre la licence équitable pour les artistes. Ces technologies offrent à la communauté des photographes un moyen innovant et facile de le faire" a commenté Jeff Clarke dans un communiqué. L'entreprise Inpixon a également vu son cours croître de 40 % après que la société d'analyse de données ait annoncé adopter la technologie blockchain.

Kodak n'a pas échappé à cette logique.

Le "Kodakcoin" va bientôt rejoindre l'une des 1.400 cryptomonnaies du marché.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL