La même bactérie qu'en 2005 — Lait Lactalis contaminé

Xavier Trudeau
Janvier 9, 2018

Le premier groupe français de grande distribution admet que 984 produits interdits après le rappel étendu du 10 décembre sur des boîtes de laits infantiles produits par Lactalis ont "malgré tout été vendus dans plusieurs magasins".

Des produits potentiellement contaminés aux salmonelles ont été distribués après les mesures de rappel et de retrait prises par Bercy.

Cela fait suite à l'identification d'un problème dans le magasin Leclerc de Seclin (Nord) après avoir effectué un "audit interne de vérification de la bonne application des mesures de retrait des produits de l'entreprise Lactalis".

Les centres E.Leclerc procèdent à "un audit des procédures afin d'identifier précisément les raisons de ce dysfonctionnement et de mettre en place les mesures correctives nécessaires", ajoute le groupe qui dit avoir informé "l'administration compétente". Afin de répondre au mieux aux interrogations des clients, Leclerc a ouvert un numéro vert: 01 71 53 51 20.

Dans ce même communiqué, Leclerc affirme avoir identifié les consommateurs ayant acheté ces produits. Un contact individuel par la direction serait instauré.

Le 21 décembre, Lactalis a procédé au rappel de l'ensemble de ses laits et autres produits infantiles produits dans son usine de Craon, dans l'ouest du pays, depuis février 2017, après la découverte d'une contamination aux salmonelles. L'usine mayennaise avait en effet été déjà frappée par une salmonelle alors qu'elle appartenait à la société Celia, avant d'être rachetée en 2006 par Lactalis.

Contredisant des informations du Canard Enchaîné paru mercredi 3 janvier, selon lesquelles l'usine aurait stoppé sa production de laits infantiles mais continuerait à fabriquer notamment des céréales, une porte-parole de Lactalis avait indiqué à l'AFP: "Tout ce qui est fabriqué dans l'usine de Craon est arrêté depuis le 8 décembre".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL