Le PC n'avait plus connu cela depuis six ans

Alain Brian
Janvier 12, 2018

L'écart est un peu plus grand chez IDC, qui crédite HP de 22,7 % du marché sur l'année 2017 (+ 1,8 point), contre 21,1 % pour Lenovo (- 0,2 point). Au quatrième trimestre 2017, les ventes ont connu une croissance légèrement positive, 0,7%, soit 70,6 millions d'unités par rapport à la même époque l'année précédente.

D'après le cabinet, l'année 2017 a été l'année la plus stable pour le marché des PC depuis 2011, avec un volume d'expéditions annuel de 259,5 millions d'unités. Attirés par une gamme croissante de produits qui promettent une autonomie de batterie toute la journée, une portabilité élevée et répondent aux cas d'utilisation émergents qui nécessitent une plus grande puissance de calcul, les consommateurs se tournent sérieusement vers ces PC remaniés.

IDC voit par contre des " progrès potentiellement encourageants " avec les résultats du quatrième trimestre, dans un marché du PC toutefois qualifié de difficile. Contrairement à IDC, Gartner annonce donc la treizième baisse trimestrielle consécutive pour le marché des PC. Il est suivi par Lenovo avec 54,8 millions de ventes et une part de marché 21,1% et Dell avec 41,8 millions de ventes et une part de marché de 16,1%. Le taïwanais Asus tombe de la quatrième à la cinquième place chez Gartner (6,8%), et à la sixième chez IDC (6,6%), l'autre taïwanais Acer étant sixième chez l'un (6,5%) et cinquième chez l'autre (6,8%).

Pour l'année, les livraisons de PC en 2017 ont dépassé 262,5 millions d'unités, en baisse de 2,8% par rapport à 2016, selon Gartner.

Ventes d'ordinateurs : Gartner et IDC sacrent HP pour 2017
Le PC n'avait plus connu cela depuis six ans

En ce qui concerne les fabricants, les deux instituts donnent le même quatuor de tête, relevant tous les deux le passage de l'américain HP devant le chinois Lenovo.

Dans son analyse, Gartner écrit que les résultats du quatrième trimestre confirment une nouvelle fois que le PC " n'est plus un cadeau populaire pour les fêtes de fin d'année " et deviendra un appareil davantage spécialisé. "Les acheteurs de PC rechercheront la qualité et la fonctionnalité plutôt que le prix le plus bas, ce qui aura pour conséquence une augmentation des prix de vente moyens".

Si une rentabilité accrue est une perspective à long terme, Kitagawa prévient que le marché des PC devra passer auparavant par une phase de rétrécissement résultant du recul du nombre d'utilisateurs de PC.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL