Les femmes marcheront dans la foulée du mouvement #MoiAussi

Claudine Rigal
Janvier 21, 2018

Des milliers de personnes manifestaient aussi à Washington et Chicago, des villes comme New York tenues par les démocrates. Elles ont dénoncé la politique du président. "Taux de chômage féminin au plus bas depuis 18 ans!", a-t-il ajouté.

Un an après la gigantesque "marche des femmes" qui a défié Donald Trump au lendemain de son investiture, des dizaines de milliers de personnes s'apprêtent à redescendre dans les rues américaines samedi, avec les élections de mi-mandat de novembre dans le viseur. Après une série de discours - des organisatrices mais aussi de célébrités comme l'actrice Whoopi Goldberg - le cortège devait descendre la 6e Avenue puis se disperser en fin d'après-midi. "Par où commencer? Il y a trop de choses qui ne vont pas, je ne peux pas choisir", a déclaré LeighAnn Ferrara, une mère de 35 ans, interrogée sur la raison qui l'avait poussée à venir manifester avec deux voisines depuis le nord de l'État de New York. Beaucoup faisaient référence au mouvement anti-harcèlement #Metoo, qui a fait tomber de leur piédestal des dizaines de personnalités. "Nous sommes là pour dire, en tant que femmes, que nous ne supporterons plus" le harcèlement. "On était allé à la première marche (l'an dernier) mais le travail est loin d'être terminé, il y a tant de choses à reprendre", a déclaré une jeune fille qui défilait avec sa mère dans la capitale fédérale.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL