Les ménages marocains pessimistes vis-à-vis de l'épargne — HCP

Xavier Trudeau
Janvier 18, 2018

C'est l'un des niveaux les plus élevés des dix dernières années, le pic ayant été enregistré au troisième trimestre 2011.

Dans une note d'information sur les résultats de l'enquête de conjoncture auprès des ménages au quatrième trimestre 2017, le HCP fait savoir que le solde qui résume cette opinion s'est amélioré entre 2016 et 2017 passant de 36,7 points à 45 points. Les composantes de l'ICM portent sur la perception par les ménages de l'évolution du niveau de vie, du chômage, de l'opportunité à effectuer des achats de biens durables et de leur situation financière. Ainsi sur le niveau de vie, au quatrième trimestre de 2017, 35,4% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 33,0% un maintien au même niveau et 31,6% une amélioration. C'est ainsi qu'au quatrième trimestre de 2017, l'ICM s'établit à 85,9 points, au lieu de 85,5 points un trimestre auparavant et de 73,5 points le même trimestre de l'année précédente.

S'agissant de la perception de l'évolution du chômage, 72,8% contre 14,3% des ménages s'attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois.

De même, au quatrième trimestre 2017, plus de la moitié des ménages (53,8%) considèrent que le moment n'est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables.

Le solde de cet indicateur s'est ainsi détérioré entre 2016 et 2017, passant de -43 points à -45,5 points, enregistrant son niveau le plus négatif depuis le début de l'enquête, précise la même source. S'agissant, toutefois, de leur situation financière, les ménages se montrent résilients et optimistes. Le solde d'opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté néanmoins négatif, à -24,4 points. Au cours des 12 prochains mois, 24,3% des ménages s'attendent à une dégradation du niveau de vie, 39,9% à un maintien au même niveau et 35,8% à une amélioration.

Le solde d'opinion est resté négatif, à -58,6 points au lieu de -55,7 points un trimestre auparavant et de -68,7 points une année auparavant, selon le HCP. Sondés sur leur capacité future à épargner, seulement 20,7% des ménages estiment pouvoir le faire au cours des 12 prochains mois. Pour 80,1% des ménages, ils devraient continuer à augmenter. En outre, 59,3% des ménages affirment que les prestations sanitaires se sont dégradées, contre 13,8% qui pensent le contraire.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL