Les mesures punitives inquiètent au Canada et aux États-Unis — Papier journal

Xavier Trudeau
Janvier 12, 2018

Le gouvernement des États-Unis vient de mettre la table à des pertes d'emplois dans l'imprimerie, affirme Ottawa en réaction à l'imposition de droits compensateurs sur les importations canadiennes papier de pâte mécanique non couché. Les droits imposés aux autres seront de 6,53 %.

Une décision du DOC quant aux taux définitifs applicables à ces exportations est attendue au mois de mai 2018. La commission américaine du commerce international serait finalement appelée à réviser les deux mesures punitives en août.

Le président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), Denis Lebel, dénonce ces mesures qui sont pour lui d'autres "sanctions commerciales absolument non fondées".

Cette décision découle d'une plainte formulée en août par la North Pacific Paper Company (NORPAC). "Après le bois d'œuvre et le papier surcalendré, voilà que PFR et les autres entreprises canadiennes font face à un nouveau coup de semonce des États-Unis lié à des allégations de dumping de leur production à un prix inférieur au marché et à des subventions gouvernementales dont elles bénéficieraient".

Un tarif temporaire de 6,53% est imposé à l'ensemble de l'industrie, mais plusieurs entreprises se voient imposer des droits compensatoires supplémentaires particuliers qui vont de 0,65% à 9,93%!

Produits forestiers Résolu s'est dite déçue de la décision américaine.

NORPAC, qui a déposé sa plainte l'an dernier, estime que les producteurs canadiens sont avantagés par le régime forestier et du fait qu'ils peuvent vendre du courant aux distributeurs d'électricité dans certains contextes. "Cette grande coalition représente plus de 600 000 travailleurs répartis dans toutes les régions du côté américain", a-t-il ajouté.

Selon le département du Commerce, les Canadiens ont exporté aux États-Unis pour environ 1,6 milliard $ de papier journal en 2016.

La News Media Allianc, qui représente pour sa part 1100 journaux américains, à effectuer elle aussi une sortie, le 19 décembre, pour critiquer la démarche de l'entreprise NORPAC.

- Tout récemment, la montée des médias électroniques au détriment du papier journal a entraîné un déclin de l'industrie.

34 membres de la Chambre des représentants ont interpellé le secrétaire au commerce Wilbur Ross en décembre afin de rappeler que les arguments de NORPAC ne reflétaient pas ceux de l'industrie américaine du papier.

La décision de Washington annoncée mardi risque d'affecter environ 950 travailleurs de Résolu dans ses usines d'Alma, Amos, Gatineau, Clermont et Baie-Comeau, qui produisent un type de papier visé par les droits compensatoires préliminaires. Depuis 2015, l'entreprise a versé près de 70 millions $ en taxes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL