Les vérités de Seydou Guèye — Exil de Karim

Claudine Rigal
Janvier 14, 2018

" Cette allégation est rigoureusement fausse ", a rétorqué Seydou Gueye, porte-parole du gouvernement, apprend-t-on de Rfi. Wade-fils de dire s'il ne s'est pas rendu à Touba dès sa sortie de Reubeuss, c'est parce qu'il n'avait pas le choix.

Pour le Porte-parole de l'APR, Karim WADE "a quitté le Sénégal par vol privé en compagnie d'un de ses amis". Aussi, afin que nul n'en ignore, c'est sur la base d'une lettre de l'Emir du Qatar, appuyant une requête de la famille Wade, que le Président de la République, Macky Sall, a accordé, pour des raisons humanitaires, une grâce présidentielle à Monsieur Karim Wade.

"S'il a pris volontairement cette décision, il en connaît seul les raisons, ajoute le responsable de l'Apr". Et Seydou GUEYE de poursuivre en enfonçant le clou.

"Son soutien de tous les instants, ses prières et autres marques d'attention et d'affection à mon égard, ont été une véritable source de réconfort durant ses années de persécution, de détention arbitraire et d'instrumentalisation de la justice", écrit Wade fils. "Serait-il interdit de séjour en France ou en Europe?", s'interroge-t-il.

C'est depuis le Qatar ou il se trouve que Karim Wade a présenté ses condoléances à la communauté mouride et au nouveau Khalife.

"Que le peuple sénégalais se rassure, car force restera à la loi; tout dettier solvable s'exposant volontairement aux contraintes judiciaires appropriées en cas de refus de remboursement, conformément à la loi ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL