L'humoriste n'est désormais plus le bienvenu à Trappes — Jamel Debbouze

Pierre Vaugeois
Janvier 23, 2018

"Votre livre commence par un moment dramatique, qui pose un décor assez tragique, qui est ce moment où Jamel Debbouze enfant perd son bras", amorce Apolline de Malherbe.

Alors qu'il revendiquait autrefois haut et fort son appartenance à la ville de Trappes, Jamel Debbouze ne sentirait désormais plus vraiment le droit de parler de cet endroit qu'il a quitté depuis longtemps.

Ariane Chemin et Raphaëlle Bacqué ont observé Trappes, ville de banlieue parisienne, pour en tirer le livre La Communauté qui retrace leur enquête. "Quand on écoute tous ses sketches, on y voit la ville dans chacun de ses détails mais il moque aussi d'une certaine façon, il ironise, explique la journaliste du Monde". Alors que des dizaines de dates sont programmées dans toute la France, l'humoriste ne passera pas dans la ville où il est né, Trappes. Après avoir consacré 6 de ses dernières années au cinéma et aux jeunes talents révélés dans son Comedy Club, l'humoriste revient avec un tout nouveau one man show, nommé Maintenant ou Jamel.

Invitée sur le plateau de BFM TV le 21 janvier, celle-ci a expliqué que Jamel n'avait pas souhaité s'exprimer lorsqu'elle a voulu l'interroger à ce sujet.

De plus, d'après la journaliste, les habitants de Trappes n'apprécient guère la caricature que fait Jamel Debbouze de leur vie et de leur ville dans ses spectacles. "Quand il a voulu revenir pour faire un spectacle, ça s'est très très mal passé", poursuit Ariane Chemin toujours sur BFMTV. Il en fait des personnages de comédie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL