Lock-out à l'ABI — DERNIÈRE HEURE

Xavier Trudeau
Janvier 13, 2018

"L'employeur a tenté un coup de force en mettant fin abruptement aux négociations avec le dépôt d'une offre finale".

Hier, les syndiqués de l'A.B.I. ont rejeté la dernière offre patronale dans une proportion de 80,3 %. Cela n'a pas fonctionné, a indiqué Clément Masse. Le respect de l'ancienneté et le régime de retraite sont les principaux points évoqués afin de justifier ce refus. Encore une fois, on a essayé d'agir de façon unilatérale. En plus des 1030 travailleurs, de nombreux emplois indirects dépendent de cette usine. "ABI doit les respecter et chercher à trouver des solutions avec eux, plutôt que de les imposer", précise Clément Masse.

Les syndiqués en lock-out de l'ABI sont filmés par une firme privée
Les syndiqués en lock-out de l'ABI sont filmés par une firme privée

Après avoir communiqué les résultats du vote des membres, le syndicat des Métallos a affirmé qu'il n'avait pas encore l'intention d'exercer le droit de grève et a lancé un appel à la négociation. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL